Help with Search courses

Les pancréatites aigues: démarches diagnostiques, etiologiques et thérapeutiques

Les pancréatites aiguës  sont définies par un processus inflammatoire aigu du pancréas, pouvant aller du simple œdème à la nécrose hémorragique de la glande, avec extension variable aux tissus péri-pancréatiques ou même à des organes à distance.

 

Cette inflammation est due à une auto-digestion plus ou moins importante du pancréas et du tissu péri-pancréatique déclenchée par l’activation prématurée et incontrôlée de ses propres enzymes.

 

Les lésions anatomiques permettent de distinguer 2 types de pancréatites aigues différentes aussi par leur mode évolutif :

  •   La pancréatite aigue œdémateuse : la plus fréquente 80% et qui évolue vers la guérison sans séquelles avec restitution ad integrum

  •   La pancréatite aigue nécrotico-hémorragique : la forme grave de la maladie mettant en jeu le Pc vital.

 

Les étiologies sont nombreuses dominées par le la lithiase biliaire en Tunisie et par l’alcoolisme en Occident.

 

Il s’agit d’une urgence médico-chirurgicale qui impose l’hospitalisation en unité de soins intensifs d’un service de chirurgie viscérale.

 

On oppose les pancréatites aiguës bénignes d’évolution favorable, aux pancréatites aiguës sévères dont la gravité est liée aux manifestations systémiques dues à la toxémie enzymatique lors de la phase initiale et aux complications de la nécrose tissulaire dominée par l’infection secondairement.

 

Le diagnostic positif est clinico-biologique : toute douleur abdominale aiguë évocatrice associée à une élévation de la lipasémie supérieure à 3 N dans les 48 premières heures suivant le début des symptômes fait porter le diagnostic de PA

L’imagerie a un intérêt multiple :

  •  Diagnostic positif devant un tableau clinico-biologique douteux

  •  Diagnostic étiologique

  •  Diagnostic de gravité et recherche des complications

  • Thérapeutique

 

Le traitement de la PA est non spécifique : essentiellement médical symptomatique

La chirurgie est réservée pour le traitement étiologique ou en cas de complications